Les caractéristiques des eaux résiduelles des caves varient énormément en fonction de leur activité, du processus de production et du type d’élaborations, mais aussi de l’époque de l’année. Cela implique une limitation importante quant au choix du système de traitement idoine pour traiter les effluents vitivinicoles de chaque cave.

Actuellement, dans d’autres secteurs comme celui des rejets domestiques ou des petites industries agroalimentaires, nous assistons à l’implantation de nouvelles technologies naturelles pour le traitement des eaux résiduelles, avec des résultats intéressants à la clé relatifs à l’efficacité du processus, aux coûts de construction et opération, qui mettent en lumière le fait que ces systèmes sont plus respectueux du point de vue environnemental. Tout cela en fait des alternatives intéressantes à d’autres technologies conventionnelles dans le traitement des eaux résiduelles communément utilisées dans des caves, comme dans les systèmes de boues activées.

Le projet WETWINE a adapté ces systèmes aux caractéristiques spécifiques des effluents vitivinicoles des caves de la zone Sudoe. Pour ce faire, il a mis au point un système basé sur les technologies naturelles des lits plantés tant pour le traitement des eaux résiduelles que des boues. Le système WETWINE permet d’exploiter les boues en les utilisant comme fertilisant et d’utiliser les eaux de rejets pour arroser les vignes.

Le système WETWINE a été approuvé sur un site pilote situé dans la cave Santiago Ruiz, à Pontevedra, Espagne et a mis en lumière des résultats intéressants en matière de conception et opération dans un cadre réel.

Le système WETWINE combine une unité de prétraitement primaire anaérobie: réacteur HUSB et un ensemble de lits plantés artificiels à écoulement subsuperficiel pour le traitement des eaux et des boues.

Traitement des eaux

Pendant la première phase de prétraitement qui a lieu dans le réacteur HUSB, les solides sont retenus et hydrolysés avec une efficacité de l’ordre de 70 à 80 %. Les eaux ainsi obtenues traversent ensuite une série de lits plantés verticaux et horizontaux de roseaux, où différents processus biologiques, permettent le traitement des eaux résiduelles jusqu’à l’obtention d’un effluent présentant des paramètres analytiques aptes pour le rejet, voir pour l’arrosage.

 

Traitement des boues

En parallèle, les solides retenus dans le réacteur HUSB sont traités dans les lits de boue, où des processus physiques (séchage) et biologiques (minéralisation) réduisent le volume de la boue en éliminant les éventuels organismes pathogènes, en stabilisant les boues pour créer un fertilisant qui sera utilisé dans les vignes.

 

Le processus de validation de l’opération du site pilote, ainsi que le travail sur le terrain mené à bien dans les 12 régions vitivinicoles de la zone Sudoe qui participent activement à l’implantation du projet ont permis d’obtenir de nombreuses informations et des résultats très utiles pour optimiser le système WETWINE. Néanmoins, dans le cas particulier de chaque cave, il faudra adapter la stratégie, la conception et les paramètres d’opération à leurs caractéristiques spécifiques.

Pour ce faire, cet outil Web permet de particulariser le système WETWINE à la situation concrète de chaque processus, en permettant d’atteindre une approximation de la configuration optimale du système WETWINE.